Sur la pelouse du Stade Océane du Havre, l’Angleterre remporte son deuxième match dans le groupe D face à une vaillante équipe d’Argentine. Un match rendu longtemps incertain par la belle résistance de l’équipe sud-américaine, qui cède finalement à l’heure de jeu sur un but de Jodie Taylor. Pour son deuxième match du groupe D, l’Angleterre avait rendez-vous avec une modeste mais vaillante équipe d’Argentine, parvenue à remporter son premier point en Coupe du Monde lundi face au Japon. Une performance qui a effacé les vieilles statistiques de l’Albiceleste, notamment balayée par l’Angleterre (6-1) lors de sa précédente participation en Coupe du Monde en 2007.   Imposer un faux rythme Malgré le résultat obtenu face à Japon, les doutes restaient de mise sur la capacité de l’Argentine à enchaîner les matches dans un grand tournoi. Au coup d’envoi de ce match, Carlos Borrello avait fait le choix de reconduire l’essentiel des titulaires argentines face au Japon. Du côté de l’Angleterre, Phil Neville avait lui fait le choix de partiellement faire tourner son équipe, avec quatre changements dont Jodie Taylor alignée à la pointe de l’attaque. L’Angleterre semble alors réaliser l’entame idéale sur la pelouse du Stade Océane.  Dès la première minute, Nikita Parris parvient à déborder côté droit, et rechercher une t&ecir...

La suite est réservée aux abonnés .



Hichem Djemai