On entend déjà parler d'elle en A, comme la relève des Bleues, Maëlle Lakrar n'a pourtant aucune prétention et ne veut pas griller les étapes, comme toutes les joueuses de son âge. Avant France/Norvège, un match décisif pour confirmer leur qualification en demi-finale du championnat d'Europe, on a voulu se mettre dans la tête de la défenseure centrale de l'équipe de France U19 ! Entretien.     Coeurs de Foot - Tu es l'une de celle à avoir joué chaque minute depuis le début de la compétition. Comment tu évalues tes deux premiers matches ?  Maëlle Lakrar - Sur la première rencontre, l'entame de mon match était moyenne parce que j'ai perdu des ballons faciles. Après j'ai su me rattraper rapidement, et le coach m'a dit que c'était mieux au fil de la rencontre. Et sur le deuxième match il m'a dit qu'on ne devait pas voir la numéro 9 [adverse, Joelle Smits] et j'ai essayé de faire cela du mieux possible, je pense l'avoir bien fait.   CDF - Est-ce que tu te considères comme une "vraie" défenseure centrale, c'est à dire à rester dans ta zone, ou est-ce que parfois tu penses à vouloir décrocher pour monter et être un soutien offensif presque ? M. L. - Quand j'étais un peu plus jeune je jouais 10, du coup j'ai tendance à vouloir monter quand c'est possible et fixer avec le ballon, donc je joue un peu les deux, j'aime bien décrocher parfois [de mon position de défenseure].   CDF - Qu'est-ce qui s'est passé sur les deux buts que vous avez encaissé ? (Le premier but encaissé par les Bleuettes est un ballon renvoyé à l'adversaire plein axe et le second est dû à un manque d'agressivité sur la retombée du ballon plein axe.)  M. L. - Le but c...

La suite est réservée aux abonnés .



Dounia MESLI