Emily Lima a livré sa première conférence de presse en tant que nouvelle sélectionneuse de la Seleçao brésilienne. Une petite révolution au Brésil qui voit une femme prendre la tête de la sélection féminine pour la première fois. Elle a remplacé Vadao, demis de ses fonctions après la quatrième place du Brésil aux Jeux Olympiques.

C'était le baptême du feu pour la nouvelle sélectionneuse, qui à 36 ans prend les commandes de l'équipe du Brésil. Une première conférence de presse au siège de la Confédération Brésilienne à Rio de Janeiro pour donner un avant-goût du style Emily Lima, première femme à diriger la Seleçao.

Cette nomination, elle la vit comme « un rêve » qui se réalise. Ancienne joueuse, elle a évolué une grande partie de sa carrière au Brésil avant de connaître une expérience en Europe dans le championnat espagnol (Huelva, Saragosse, Girona) puis au Napoli en Italie. Avec le Brésil elle a connu des sélections en catégorie U-17 avant de jouer avec l'équipe du Portugal en senior entre 2007 et 2009.

C'est d'ailleurs au Portugal qu'elle commence son expérience de coaching, comme entraîneure assistante avec l'équipe Portugaise en 2010. Par la suite, elle revient au Brésil pour entraîner l'équipe féminine de la Juventus de Sao Paulo avant d'être nommée à la tête de la sélection U17 brésilienne en 2013. Depuis 2014, elle entraînait l'équipe de Sao José, l'une des meilleures équipes du Brésil.

Interrogée sur le style de jeu qu'elle compte mettre en place avec la sélection, elle a marqué sa volonté de ne pas bouleverser le style brésilien tout en cherchant à s'inspirer du jeu tel qu'il se pratique en Europe, qu'elle considère comme le plus « flamboyant » à l'heure actuel.

Une volonté de moderniser qui va avec son « deuxième rêve », celui de briser la barrière du « sexisme » qui entoure le football féminin au Brésil. Pour elle, sa nomination est un premier pas et un geste fort de la part de la fédération, mais doit s'inscrire dans une démarche plus globale pour faire reconnaître et valoriser le football féminin au Brésil.

Dans l'immédiat, sa première tâche est de se préparer pour le tournoi de Manaus prévu au mois de décembre et pour le quel le Brésil accueillera les équipes d'Italie, de Russie et du Costa Rica. Un premier « défi » pour Emily Lima, consciente qu'une partie de sa mission est de chercher à rapporter les titres qui échappent depuis toujours au Brésil.

Dounia MESLI