L'internationale norvégienne de 22ans et star du Football Féminin, Ada Hegerberg claque la porte de l'équipe nationale. En cause des différends avec la Fédération, qui paraissent pour le moment irréconciliables. Une affaire qui tombe au plus mal, puisqu'à partir de ce 15 septembre débute la phase de qualification pour la Coupe du Monde 2019, en France.

 

Une motivation à retrouver

 

Ce mardi, la Lyonnaise Ada Hegerberg a donc annoncé sur son compte instagram qu'elle mettait "en pause" sa carrière internationale après plusieurs frustrations qu'elle a emmagasiné durant ses sélections, depuis ses 16ans. Une frustration qui est probablement liée à un manque de considération ou d'encadrement de sa Fédération autour de l'équipe féminine, qui peut pourtant se targuer d'être l'une des trois équipes au monde - avec les Etats-Unis et l'Allemagne - a avoir remporté les trois titres majeurs dans le Football : Coupe du Monde en 1995, Coupe d'Europe en 1987 et 1993 ainsi que les Jeux Olympiques en 2000.

 

Mais depuis la belle époque, la Norvège peine à s'imposer sur la scène internationale et c'est une situation que la joueuse a certainement du mal à vivre. Elle qui a tout remporté avec Lyon plusieurs fois qui plus est, ainsi que le titre de meilleure joueuse d'Europe en 2016.

 

Nous avions déjà ressenti le malaise du côté de la joueuse lors du match amical contre la France (1-1) et durant cet Euro 2017 (cf video ci-dessous) encore plus, lorsque l'on a échangé au sujet du premier match perdu 1-0 contre le pays hôte de ce tournoi, les Pays-Bas. La Norvège qui a perdu ces trois matchs de poule, également face à la Belgique (2-0) et le Danemark (1-0).

 

Lors de cette compétition, un confrère nous avait rapporté qu'il y avait quelques tensions au sein de la sélection, mais entre les joueuses et le coach. Pourtant Ada Hegerberg a bien démenti cette supposition aujourd'hui. La joueuse remet la faute vers sa Fédération, qu'elle "juge" peut impliquer dans l'accompagnement de l'équipe nationale dans son "épanouissement et sa réussite".

 

Ada Hegerberg : "La décision de prendre une pause de l'équipe nationale a été difficile, mais elle est bien considérée. La décision n'est pas seulement une conséquence de l'Euro de cette année, mais elle est basée sur mon expérience avec les équipes nationales sur une longue période de temps. J'utiliserai toute mon énergie avec Lyon dans le futur - c'est là que je peux me développer en tant que joueuse. J'ai informé mon coach Martin Sjøgren et la direction de la Fédération Norvégienne de Football au sujet de ma décision et des raisons à cela. Il est également important de souligner que les motifs de cela sont en grande partie en dehors de la responsabilité de l'entraîneur. À mon avis, l'équipe nationale doit atteindre les objectifs et les résultats que la direction de l'équipe nationale a pris dans plusieurs domaines, à la fois dans le travail de planification, dans la phase de mise en œuvre et dans le suivi. De plus, il y a beaucoup à faire en matière de communication et de dialogue. Je pense que j'ai essayé de manière constructive d'influencer les domaines où je peux avoir une voix. La Fédération connaît mes points de vue et je ne vais pas préciser cela dans les médias. J'ai été fiere de jouer avec l'équipe nationale, mais la situation est ainsi, je n'ai aucune motivation à continuer maintenant. Je souhaite à mes coéquipières de l'équipe nationale de bons résultats dans les matchs de qualification à venir."

 

Aujourd'hui, force est de constater que la sélection norvégienne perd une grande joueuse dans ses rangs, en vue d'une échéance capitale. Il reste un espoir de la voir revenir si les efforts sont fait dans ce sens.

 

 

Photo : Mica GB M PhootoRafettes

. La rédaction