Accroché par Essen, le Bayern Munich cède du terrain sur Wolfsburg qui reprend deux points d'avance en tête du championnat. Dans le bas de tableau, Mönchengladbach ne peut mathématiquement plus échapper à la relégation.

 

Pour le Bayern, les dernières semaines ont été contrastées. Qualifiées pour les demi-finales de la Ligue des Championnes, les joueuses de Thomas Wörle ont été rappelées à l'ordre sur la scène nationale. Fin mars, les Bavaroises étaient sèchement éliminées par Wolfsburg en Coupe d'Allemagne avant de perdre du terrain sur les Louves ce week-end en championnat.

 

Le Bayern décroche avant la Champions League

Privé de titres par le VfL ces deux dernières saisons, le Bayern pourrait connaître une nouvelle saison dans l'ombre de Wolfsburg. Les jeux restent malgré tout ouverts, à quatre journées de la fin, mais le Bayern offre une marge supplémentaire à son adversaire pour le titre en Bundesliga.

Face à Essen, le Bayern a dû composer avec les absences de deux joueuses essentielles au milieu de terrain, Melanie Leupolz et Sara Däbritz, co-meilleure buteuse du Bayern cette saison en Bundesliga. Dans ce match, Essen a fait par deux fois la course en tête, alors que Munich a arraché le match nul dans les dernières minutes (2-2) par Fridolina Rolfö.

Les joueuses du SGS avaient pris l'avantage dès l'entame de match, avec Lea Schüller à la conclusion au second poteau sur un centre de Manjou Wilde côté droit (4e). Le Bayern tente de réagir et le danger se rapproche du but de Jill Strüngmann avec notamment une frappe puissante de Fridolina Rolfö aux 20 mètres qui vient buter sur le poteau gauche (26e).

On retrouve l'attaquante suédoise sur l'égalisation de Jovana Damjanovic, avec Rolfö qui centre dans la surface côté gauche. Le ballon, dévié au passage, profite à Damjanovic qui peut conclure dans les six mètres (34e). Le Bayern revient au score, mais Essen est particulièrement à l'aise dans ce match, capable de se projeter en contre et sur des attaques rapides.

 

Rolfö évite la déconvenue aux Bavaroises

En début de seconde période, le Bayern semble déterminé à prendre le contrôle du match, mais Lineth Beerensteyn ne peut accrocher le cadre, après avoir pris de vitesse la défense adverse (46e). Essen résiste et finit par marquer à nouveau à l'heure de jeu sur une splendide frappe de Ramona Petzelberger (61e). La milieu de terrain autrichienne profite d'un ballon repoussé dans l'axe et déclenche une frappe du gauche aux 16 mètres qui termine tout proche de la lucarne opposée.

Le Bayern se jette de nouveau à l'attaque, mais c'est Essen qui est proche de faire le break, avec un but refusé pour un hors-jeu évitable de Linda Dallmann (74e). Au bord de la rupture, le Bayern s'en sort avec un peu de réussite. Déjà proche de l'égalisation à la 66e minute, Fridolina Rolfö provoque le second but du Bayern en fin de match.

Côté droit, elle prend de vitesse Lena Ostermeier et déclenche une frappe dans un angle improbable. Le ballon dévié au passage par Marina Hegering, trompe Jill Strüngmann et le Bayern peut revenir à hauteur (90e).

 

Wolfsburg reprend deux longueurs d'avance

Ce second but évite une défaite à domicile au Bayern, alors qu'Essen est passé proche d'une victoire de prestige après avoir accroché le VfL (0-0) en décembre dernier. Pourtant, ce résultat permet à Wolfsburg de se détacher au classement. Les Louves comptent désormais deux points d'avance sur les Bavaroises après leur victoire (0-5) à Leverkusen.

Une partie au cours de laquelle Ewa Pajor a inscrit un triplé (comme au match aller), l'attaquante polonaise passant le cap des 20 buts cette saison en Bundesliga après avoir ouvert le score dès la 9e minute. Caroline Graham Hansen (45e) et Pernille Harder (61e) ont également marqué dans cette partie, assurant une victoire confortable aux Louves désormais seules en tête.

Pour Leverkusen, cette défaite signifie un retour dans la zone de relégation. En effet, cette lourde défaite se combine avec la victoire surprise du Werder Brême (2-1) face à Francfort. Un succès rendu possible grâce à un doublé de Selina Cerci (12e et 50e). Ces deux buts ont permis aux coéquipières de Katharina Schiechtl de résister au retour de Francfort, parvenu à réduire l'écart par Shekiera Martinez (75e).

 

Le Borussia fixé sur son sort

Au classement, le Werder revient à hauteur de Leverkusen et sort provisoirement de la zone rouge à la faveur d'une meilleure différence de buts. L'autre bonne opération en bas de tableau, c'est celle de Duisbourg, qui enchaîne un troisième résultat positif face au SC Sand. Les Zèbres ont fait match nul (2-2) dans une partie où les deux équipes ont eu l'avantage. Au classement, le MSV conserve 4 points d'avance sur le duo Werder-Leverkusen.

En revanche, les jeux sont faits pour Mönchengladbach, assuré de redescendre en deuxième division la saison prochaine. Avec un seul point récolté depuis le début de saison, le Borussia ne peut plus revenir sur le Werder à quatre journées de la fin.

Un sort définitivement scellé ce week-end face à Hoffenheim, avec une nouvelle défaite (0-4) pour le Borussia. Malgré l'ouverture du score de Maximiliane Rall (38e), les joueuses de Mönchengladbach ont fait bonne figure en première période avant de céder définitivement au retour des vestiaires.

Prochain adversaire du Borussia, Potsdam a de son côté repris la troisième place à Essen. Au terme d'un match disputé, le Turbine est parvenu à l'emporter sur la pelouse de Fribourg (1-2), avec un but décisif inscrit par Lara Prasnikar (85e), quelques minutes après son entrée en jeu.

 

Photo: VfL Wolfsburg

 

Frauen-Bundesliga (18e journée) – Les résultats

Borussia Mönchengladbach – Hoffenheim : 0-4

Werder Brême – FFC Francfort : 2-1

MSV Duisbourg – SC Sand : 2-2

SC Fribourg – Turbine Potsdam : 1-2

Bayer Leverkusen – VfL Wolfsburg : 0-5

Bayern Munich – SGS Essen : 2-2

 

=> Le classement de la Frauen-Bundesliga à retrouver sur notre page consacrée au championnat d'Allemagne

Hichem Djemai