Future joueuse de l'équipe de Montpellier, Katrine Veje était l'atout technique de l'équipe danoise dans cet Euro 2017. Après s'être hissée jusqu'en finale avec ces coéquipières contre les Pays-Bas, les Danoises, qui ont pourtant ouvert le score, n'ont pas réussi à garder leur avantage et ont cédé la victoire 4 buts à 2. Interview.

 

Est-ce que vous pensez que vous avez perdu cette finale parce que les Pays-Bas ont rapidement égalisé après votre but sur penalty ?
Oui nous avions un bon but d'avance après le penalty, je pense qu'on a fait une très bonne première mi-temps. Mais en seconde période, on a ressenti la fatigue dans nos jambes après avoir joué 120 minutes contre l'Autriche (en demi-finale, gagné aux tirs au but). Donc bien sûr on l'a senti contre les Pays-Bas aujourd'hui. Les Néerlandaises étaient juste meilleures aujourd'hui.


Vous avez personnellement fait une excellente première période, prenant l'aile à chaque occasion, est-ce que c'était le plan de jeu de Nils Nielsen (coach du Danemark) ?

Le plan de Nils était juste de presser haut en première période. Nous devions continuer sur cet aspect là, et continuer à courir et à courir, et on l'a fait, nous avons eu beaucoup de chances. C'est dommage que nous n'ayons pas pu maintenir cette avance... oui pour gagner ce match.

 

Il y avait du monde aujourd'hui au stade. A quel point êtes vous fière de votre équipe dans cette finale ?
Oui bien sûr nous sommes toutes fières de notre équipe, je suis vraiment fière. Je pense que nous savons que nous serons tristes aujourd'hui, c'est normal, et demain nous serons fières lorsque nous atterrirons au Danemark.

 

Qu'est-ce que ça représente pour vous, le football féminin au Danemark ? Votre coach a parlé de votre équipe avec beaucoup de passion hier en conférence de presse. Qu'est-ce que cela signifie pour vous ?
Bien sûr j'espère que ça sera un tournant pour le football féminin au Danemark, le fait d'être arrivées en finale. Donc j'espère que nous avons gagné le respect que nous méritons après ce match, avant de rentrer à la maison parce que ce n'est pas rien d'arriver en finale.


 
Coeurs de Foot - Pour nous c'est une très belle finale qu'on a vu aujourd'hui, bien meilleure que celle de l'année dernière pour l'Euro masculin. Quel est votre avis à ce sujet ?

(rires) On ne peut pas vraiment comparer le football masculin par rapport au football féminin mais oui c'est sûr que c'est génial d'être en finale et nous pouvons en être fière.

 

Coeurs de Foot - Votre prochain challenge maintenant c'est le championnat avec Montpellier, où vous allez revoir Anouk Dekker (Pays-Bas). Qu'est-ce que ça représente pour vous de jouer en D1 Feminine ?
Oui je suis impatiente de jouer avec Montpellier, j'y serais vendredi prochain (le 18 août), ça sera vraiment excitant. Mais maintenant j'ai juste besoin de prendre des vacances (sourire) avec mes jambes et après ce tournoi épuisant. Quand je serais au MHSC, je serais prête pour ce challenge (sourire).

Dounia MESLI