Tout juste après la rencontre glanée 1-0 face au FCG Bordeaux, Sara Dabritz - l'unique buteuse du match - s'est présentée en conférence de presse. L'internationale allemande arrivée en juin 2019 en provenance du Bayern, est l'atout technique du PSG. Sa présence au sein de l'équipe est devenue primordiale - grâce notamment à sa vision du jeu, son calme et son intelligence tactique - au vu des objectifs élevés que le club de la capitale veut cocher, notamment le trophée de la Ligue des Championnes !

 

Coeurs de Foot - Sa réaction sur la rencontre

Sara Dabritz - Je suis vraiment contente de la victoire aujourd'hui. C'était un match vraiment difficile tout de même. C'était important de débuter l'année avec un succès, car ainsi on reste leader du championnat. C'est important de bien reprendre et c'est ce qu'on a fait.

 

Coeurs de Foot - Est-ce que c'était une surprise pour vous d'inscrire ce but, qui donne finalement la victoire à votre équipe ?

S. D. - (rires) Oui bien sûr, je suis contente aussi d'avoir été en mesure de marquer pour mon équipe, sur une très belle passe de Perle [Morroni] aussi. Le plus important c'est la victoire aujourd'hui.

 

Coeurs de Foot - Vous êtes une joueuse assez technique, à l'image de Dzsenifer Marozsan à Lyon, c'est quelque chose que vous essayez d'apporter au PSG justement ?

S. D. - Je pense que nous sommes deux joueuses différentes, avec différentes qualités. J'adore jouer avec Marozsan en équipe nationale, et en D1 Arkema nous sommes adversaires, donc j'espère qu'avec le PSG cette année, on sera toujours leader au classement et on fera tout ce qu'il faut sur le terrain pour ça, afin de gagner des titres.

 

Coeurs de Foot - On a l'impression que vous avez perdu un peu du temps avec le Bayern, un peu de votre niveau, car le Bayern était dans une période assez compliquée, avec l'omniprésence de Wolfsburg entre 2016 et 2019 notamment. Est-ce votre sentiment également (Sara Dabritz a joué au Bayern entre 2015 et 2019, sans jamais jouer de finale de Ligue des Championnes par exemple, à l'inverse du PSG qui en a joué deux, notamment celle de 2017 perdue face à Lyon) ? Est-ce que vous auriez du venir un peu plus tôt au PSG justement, car vous semblez avoir retrouvé tout votre potentiel depuis votre arrivée dans la capitale (notamment après sa Coupe du Monde ou les Jeux Olympiques de 2016 qu'elle a remporté avec l'Allemagne) ?

S. D. - (rires) Pourquoi [vous pensez que j'ai perdu du temps ?] Je ne pense pas avoir perdu du temps au Bayern, car c'est aussi un très bon club en Bundesliga. Pour moi c'était le bon choix de venir au PSG, je voulais aller à l'étranger et c'est un club incroyable, je suis vraiment heureuse au sein de l'équipe.

Je pense qu'on a vraiment une très bonne équipe, avec beaucoup de qualités individuelles et collectives. Bien sûr je veux gagner des trophées avec le PSG, on en a la possibilité.

 

Coeurs de Foot - Oui mais si vous étiez restée au Bayern, cela aurait été plus compliqué en Champions League, car on sent l'équipe moins bien apprêtée pour cette compétition que ne l'est le PSG ?

S. D. - Je pense que c'est difficile pour toutes les équipes, car le niveau en Champions League se resserre d'année en année, les équipes se développent. On a vraiment une superbe équipe et aujourd'hui je suis concentrée sur le PSG (sourire). J'espère qu'on ira loin encore cette saison, et qu'on remportera ce trophée cette année.

 

Journaliste - C'était un match difficile ce soir pour le PSG ?

S. D. - Oui bien sûr. Je pense que le premier match de reprise, est toujours difficile [à remporter]. Ce qui est important c'est qu'on a remporté ces trois points. Chaque match sera important pour nous, car on ne peut pas se permettre de perdre des points, on le sait très bien. Je suis juste satisfaite qu'on ait remporté ce duel aujourd'hui.

 

Journaliste - A propos de la place de leader et du point qui sépare le PSG à Lyon actuellement

S. D. - Oui c'est vraiment serré, mais c'est excitant quand deux équipes sont si proches pour essayer de remporter le trophée. C'est intéressant, on sait que Lyon est sur nos talons, donc c'est important d'être très concentrées sur chaque match, qui arrivent. On ne peut pas perdre de points comme je l'ai dit. Lyon n'est qu'à un point de nous, maintenant il nous reste 10 matches, et on doit gagner ces 10 matches bien sûr !

 

Journaliste - Vous pensez que le PSG peut gagner la Champions League cette saison ?

S. D. - Oui bien sûr que je le pense. On a vraiment une très bonne équipe, on a emmagasiné beaucoup de confiance depuis le début de saison, on joue vraiment bien collectivement, on attaque bien, on défend bien, on n'encaisse pas beaucoup de buts. Je pense qu'on a une bonne équipe cette année pour aller chercher un titre, on s'est développé, on s'est amélioré.

Ce qui s'est passé cet été [avec le final 8 de la Champions League, (lors duquel Paris a été éliminé 1-0 en demi-finale face à Lyon, sur une tête de Wendie Renard suite à un coup franc d'Amel Majri, ndlr)], on a appris de cet échec [et de la victoire contre Arsenal aussi]. Nous avons grandi en tant qu'équipe, et bien sûr que je pense qu'on peut gagner la Ligue des Champions avec tout ça.

 

Journaliste - Quels sont vos prochains objectifs ?

S. D. - Les objectifs de l'équipe sont de jouer des bons matches, d'avoir le retour des fans aussi, et de gagner les matches. Je veux qu'on continue dans ce sens, travailler dur, m'améliorer et aider l'équipe à gagner des matches.

 

Coeurs de Foot - L'Allemagne a tout gagné en sélection (Jeux Olympiques, Coupe du Monde et Euro), on sent que l'équipe féminine à la même importance que l'équipe masculine. Est-ce votre ressenti également ?

S. D. - Oui on a vraiment une équipe nationale très forte. Quand on joue l'Euro ou les Coupes du Monde [ainsi que les Jeux Olympiques], c'est toujours notre objectif d'aller loin, parce qu'on a une équipe avec beaucoup de qualités, de très bonnes jeunes joueuses et des joueuses expérimentées également. C'est toujours notre objectif de tout gagner quand on est en équipe nationale.

 

Coeurs de Foot - Vous vous sentez soutenu par vos fans en Allemagne aussi pour aller chercher tous ces titres justement ?

S. D. - Oui j'adore les fans, ils nous aident à aller chercher ces titres. Aujourd'hui avec le coronavirus on n'a plus l'occasion de les avoir derrière nous au stade, ça me manque vraiment et même au PSG d'ailleurs il nous manque.

En Allemagne on se sent soutenus par les fans, même si ça reste dans une moindre mesure que les masculins, mais l'atmosphère qu'ils créent lors de nos matches est vraiment formidable, ils nous aident à nous dépasser, à être à un autre niveau, donc j'espère que la situation va s'arranger pour les revoir prochainement, que ça soit en équipe nationale ou en club.

 

Photo : PSG

Dounia MESLI