Première journée de la phase retour, et dernière avant la trêve, la 12e journée offrait des retrouvailles entre l'OL et Dijon, seule équipe à avoir accroché les Lyonnaises sur la phase aller. Pas de surprise pour les leaders qui ont malgré tout dû s'employer pour venir à bout d'une courageuse équipe du DFCO. Dans le bas de tableau, Reims gagne encore du terrain sur Marseille, battu sur sa pelouse par Bordeaux, désormais deuxième devant le PSG.

 

Si cette 12e journée marque la fin de l'année en D1, Soyaux et Fleury devront encore attendre avant de clore l'exercice 2019. Le match entre les deux équipes prévu ce week-end en Charente a été reporté au 21 décembre en raison des conditions météo dans le Sud-Ouest avec des pelouses rendues impraticables.

 

Dijon fait de la résistance (épisode II)

Ce samedi, les leaders lyonnaises étaient bien sur le terrain, avec la réception de Dijon. En octobre dernier, le DFCO était parvenu à partager les points avec l'OL (0-0), seule équipe à ne pas avoir pris de but face à Lyon lors de la phase aller. Une performance que les joueuses de Yannick Chandioux comptaient réitérer ce samedi à Décines, parvenant à tenir plus d'une heure, avant de céder en fin de match (2-0).

Dans les buts, Mylène Chavas a été aussi déterminante qu'Emelyne Mainguy au match aller, repoussant longtemps l'échéance. Dans sa tâche, elle a été bien aidée par sa défense, régulièrement héroïque devant la ligne de but. Premiers signes de cette bonne organisation défensive, la difficulté des joueuses lyonnaises à se procurer de véritables occasions en début de match.

Après 20 minutes de jeu, Nikita Parris provoque un penalty, déséquilibrée par Lena Goetsch dans la surface dijonnaise. Lyon a l'opportunité de se porter à l'avant, mais Amel Majri voit sa frappe passer au-dessus du cadre (22e). Tout semble alors possible, y compris un nouvel exploit des joueuses dijonnaises.

Les minutes défilent dans ce premier acte, et les tentatives cadrées côté lyonnais butent à chaque fois sur Mylène Chavas, à l'instar des reprises de la tête de Nikita Parris (27e) ou de Wendie Renard (41e). Au retour des vestiaires, les joueuses de Yannick Chandioux semblent de plus en plus acculées, avec Ophélie Cuynet qui doit repousser devant sa ligne (53e) et Mylène Chavas qui dévie sur la barre transversale une frappe de Nikita Parris depuis les 18 mètres (56e).

 

Wendie Renard au-dessus de la mêlée

Lyon insiste dans le jeu, mais s'appuie finalement sur les coups de pied arrêtés pour trouver la faille. Les corners s'enchaînent avec Dijon qui plie, et finit par rompre à l'approche du dernier quart d'heure. L'OL connaît ses classiques, avec un centre de Marozsan côté gauche pour trouver la tête de Wendie Renard au second poteau. Sa reprise de la tête vient frapper le poteau droit, avant de faire trembler les filets dijonnais (75e).

Lyon tient sa victoire, face à une équipe bourguignonne qui a (bien) défendu, mais sans pouvoir porter le danger dans le camp adverse. Dans les arrêts de jeu, Shanice van de Sanden ajoute un second but pour les Lyonnaises, sur une action où l'on retrouve les trois joueuses de l'OL entrées en seconde période : Eugénie Le Sommer, Amandine Henry à la dernière passe et van de Sanden pour conclure dans la surface sur une frappe croisée du droit (90+3).

Avec cette victoire, Lyon conforte sa première place avant la trêve, alors que Dijon voit s'achever une série de 7 matches sans défaite, qui a notamment permis aux coéquipières d’Élise Bussaglia de s'éloigner de la zone de relégation.

 

Un point à l'arrachée pour les Rémoises

Un risque de descente qui préoccupe particulièrement l'Olympique de Marseille, qui reste pour le moment 11e (et donc relégable) après sa défaite (1-4) face à Bordeaux. L'OM voit même l'écart se creuser devant lui, avec 5 points qui le séparent désormais des premiers non-relégables, Dijon et Reims. Les Rémoises ont gagné un peu de terrain grâce à leur match nul sur la pelouse de Guingamp (1-1).

Un point arraché dans les dernières minutes, grâce à un but de la capitaine italienne du Stade de Reims, Giorgia Spinelli (87e). Un but inscrit sur corner, la défenseure rémoise reprenant dans la surface un ballon de Lisa Fragoli. Spinelli s'était d'ailleurs déjà montrée dangereuse sur corner quelques minutes plus tôt (81e).

Une poussée rémoise couronnée de succès, alors que Guingamp avait ouvert le score dès le premier quart d'heure par Luna Gewitz (14e). Un but également inscrit sur coup de pied arrêté avec un coup franc de Faustine Robert, prolongé de la tête par la défenseure danoise pour tromper Phallon Tullis-Joyce.

Guingamp a eu ensuite les occasions de faire le break par Desire Oparanozie (20e) ou Louise Fleury en fin de match (79e). Deux actions sur lesquelles Phallon Tullis-Joyce a été déterminante pour maintenir les Rémoises dans le match, et finalement aller chercher l'égalisation.

 

L'OM conclut 2019 avec une 7e défaite consécutive

Reims isole encore Marseille, qui a subi de son côté une lourde défaite sur sa pelouse face à Bordeaux. Un score large qui illustre paradoxalement la combativité de l'OM, qui a cherché par tous les moyens à rester dans le match, et tenter de trouver le chemin des filets.

C'est d'ailleurs un symbole que le but olympien ait été inscrit en fin de match par Maëva Salomon (76e). Prolifique la saison dernière en D2, elle inscrit aujourd'hui son premier but de la saison, reprenant un centre de Marine Coudon.

Une contribution insuffisante alors que Bordeaux avait ouvert le score dès les premières minutes du match par Claire Lavogez (7e), à l'affût sur un ballon mal négocié par lé défense marseillaise. La numéro 10 bordelaise passe proche du doublé (11e) alors que du côté phocéen, Mickaëlla Cardia bute sur le poteau avant la pause (45+2).

 

La pression sur le PSG

Marseille redouble d'efforts, mais les bons coups sont pour Bordeaux, avec Ouleymata Sarr qui s'offre un doublé en seconde période, d'abord à l'affût sur une frappe de Khadija Shaw (57e) puis servie sur un centre de Viviane Asseyi (67e). Passeuse décisive, l'internationale tricolore assure ensuite la victoire bordelaise, idéalement servie par Ghoutia Karchouni sur un contre girondin (79e).

Si Bordeaux enfonce l'OM avec cette victoire, les joueuses de Pedro Martinez Losa mettent également la pression sur le PSG avant le derby parisien, demain face au Paris FC. Les Girondines remontent provisoirement à la deuxième place, un point devant le Paris Saint-Germain. Sur les terrains demain à Metz, Montpellier devra également s'imposer face à la lanterne rouge pour rester en vue de Bordeaux et du podium.

 

Photo: OL Féminin / Twitter

 

D1 (12e journée) – Résultats / Programme

ASJ Soyaux – FC Fleury 91 : reporté au 21/12 (14h30)

En Avant Guingamp – Stade de Reims : 1-1

Olympique de Marseille – Girondines de Bordeaux : 1-4

Olympique Lyonnais – Dijon FCO : 2-0

Dimanche 15 décembre (14h45)

Paris FC – Paris Saint-Germain

FC Metz – Montpellier HSC

Hichem Djemai