L'Olympique Lyonnais s'est imposé ce samedi face au Paris Saint-Germain dans le match au sommet de cette 9e journée. Un seul but inscrit par Saki Kumagai sur la pelouse du Parc OL et qui permet à Lyon de prendre 3 points d'avance au classement sur le PSG, son principal adversaire dans la course au titre en D1.

 

Après la trêve internationale, c'était l'heure du choc au sommet en D1. Une rencontre abordée avec des points d'interrogation, sur l'état des formes des différentes actrices, de retour de sélection, ou forfait en équipe nationale à l'image d'Eugénie Le Sommer et Kadidiatou Diani, alignées de part et d'autre au coup d'envoi. Du côté du public, le choc a fait recette avec 30.661 spectateurs, ce qui constitue le nouveau record de la D1, après les 25.907 spectateurs la saison dernière, toujours pour un OL-PSG, et déjà au Parc OL de Décines. 

 

=> D1 (9e journée) : Montpellier s'accroche au podium, première défaite à domicile pour Soyaux

 

Le choix d'une défense renforcée pour le PSG

L'OL débutait également sans Wendie Renard, suspendue pour ce match, et remplacée en défense centrale par Kadeisha Buchanan aux côtés de Griedge Mbock. Une défense lyonnaise peu sollicitée en début de match tant l'emprise de l'OL a été forte en début de rencontre. Une intensité ressentie dès les premières phases de jeu, et visiblement anticipée par Olivier Echouafni qui avait renouvelé son choix d'évoluer avec une défense à cinq comme lors du Trophée des Championnes.

C'est de nouveau Grace Geyoro qui a évolué un cran plus bas, pour assurer une meilleure couverture défensive, face à des attaquantes lyonnaises régulièrement trouvées dans le dos de la ligne arrière parisienne, notamment sur les côtés. Un choix prudent, qui a probablement permis au PSG de tenir le choc en première période, tout en limitant sa capacité à répliquer sur le plan offensif.

Dans les buts parisiens, Christiane Endler est rapidement sollicitée avec une première accélération d'Amel Majri côté gauche, et dont la frappe est déviée au passage puis repoussée par la gardienne chilienne du PSG (4e). Paris s'accroche, tente sa chance par Marie-Antoinette Katoto (5e) ou Kadidiatou Diani (22e), mais sans inquiéter Sarah Bouhaddi.

Au milieu, le trio lyonnais (Kumagai-Henry-Marozsan) règne en maître, un contrôle agrémenté de quelques gestes spectaculaires dont Dzsenifer Marozsan a le secret. Acculé, Paris réussit à ne pas sombrer. Saki Kumagai prend sa chance à mi-distance (26e) avec une tentative qui passe tout proche du cadre. C'est ensuite Ada Hegerberg qui est proche de conclure, sur un ballon de Griedge Mbock par-dessus la défense, mais le service se révèle légèrement trop profond (30e) et finit dans les gants d'Endler.

 

L'OL force le passage après la pause

Des situations dangereuses qui démontrent aussi la capacité du PSG à résister, à défaut de pouvoir s'inviter véritablement dans le match. Pour Lyon, la première demi-heure s'achève sur un coup dur avec la sortie d'Eugénie Le Sommer, remplacée par Delphine Cascarino, non-moins remuante face à Perle Morroni.

La pause sonne comme une première délivrance pour Paris, parvenu à résister jusque-là. La seconde période débute sur le même tempo, avec le PSG qui doit à nouveau commettre rapidement des fautes pour freiner la progression lyonnaise. Sur le fil du rasoir, Formiga est avertie, avant d'être battue dans les airs par Saki Kumagai sur l'action du but lyonnais (49e).

Un corner côté droit, frappé par Dzsenifer Marozsan, et au premier poteau, c'est Saki Kumagai qui s'élève. En l'absence de Wendie Renard, chacune peut prendre sa chance et Kumagai au premier poteau parvient à reprendre le ballon de la tête pour l'envoyer dans la lucarne gauche de Christiane Endler (49e).

Rien à faire pour la gardienne parisienne, et Lyon trouve enfin la brèche. Quelques instants plus tard, Delphine Cascarino est proche d'assommer les Parisiennes, mais sa reprise vient frapper la barre avant de s'envoler dans les airs (51e).

 

Le PSG a retrouvé des couleurs en fin de match

Mené, Paris aura forcément des regrets sur ce début de seconde période, d'autant que la dernière demi-heure se révèle plus équilibrée. Finie la défense à cinq, et Grace Geyoro peut alors se projeter plus avant sur le terrain. Capable de se rapprocher du but lyonnais, le club de la capitale parvient pourtant rarement à transformer ses intentions en véritable danger.

On peut citer un centre-tir de Nadia Nadim (64e), une frappe de Kadidiatou Diani dans un angle fermé (71e), ou encore une mésentente entre Sarah Bouhaddi et Lucy Bronze (65e) dont le PSG ne parvient pas à profiter. La seule situation véritablement dangereuse côté parisien se situe peut-être à la 75e minute, avec cet excellent centre de Marie-Antoinette Katoto côté droit. Au second poteau, Ashley Lawrence hésite entre une frappe et une remise vers Jordyn Huitema, et c'est finalement une troisième Canadienne, Kadeisha Buchanan, qui écarte le danger.

Malgré ce meilleur visage, Paris ne parvient pas à obtenir le partage des points, alors que Lyon continue de se montrer dangereux. Delphine Cascarino force notamment une nouvelle parade de Christiane Endler (82e) et passe tout proche de provoquer un penalty face à Perle Morroni.

Après un Trophée des Championnes joué aux tirs au but, l'écart reste limité entre les deux équipes, mais pour le moment, c'est bien Lyon qui l'emporte à chaque fois. C'est une première défaite pour le Paris Saint-Germain cette saison, avec au classement de la D1, trois points qui séparent les deux équipes. La pression est désormais sur le PSG, même si la suite peut offrir de nouveaux rebondissements à l'image de ce qu'il s'est déjà produit depuis le début de la saison.

 

Photo: TeamPIcs / PSG

 


Feuille de match

 

Samedi 16 novembre 201917h30 – Décines-Charpieu (Groupama Stadium) – D1 (9e journée)

Olympique Lyonnais – Paris Saint-Germain 1-0 (0-0)

Affluence : 30.661 spectateurs

Arbitre : Victoria Beyer

Buts : Saki Kumagai (49e)

Avertissements : Formiga (48e), Irene Paredes (58e) et Jordyn Huitema (85e)


Les équipes :

Olympique Lyonnais : 16-S. Bouhaddi – 2-L. Bronze, 21-K. Buchanan, 29-G. Mbock, 4-S. Bacha, 5-S. Kumagai, 6-A. Henry, 10-D. Marozsan (11-S. van de Sanden 77e), 9-E. Le Sommer [cap.] (20-D. Cascarino 33e), 7-A. Majri, 14-A. Hegerberg.

Entraîneur : Jean-Luc Vasseur


 

Paris Saint-Germain : 1-C. Endler – 2-H. Glas, 14-I. Paredes (cap.), 8-G. Geyoro, 4-P. Dudek, 20-P. Morroni, 24-Formiga (7-A. Diallo 75e), 13-S. Däbritz, 11-K. Diani (23-J. Huitema 75e), 10-N. Nadim (12-A. Lawrence 68e), 9-MA Katoto.

Entraîneur : Olivier Echouafni


 

Hichem Djemai