Après ce succès face à l'AS Saint-Etienne, Patrice Lair le coach parisien a avant tout voulu féliciter son adversaire du jour et en particulier Hervé Didier, qui se voit arrêter avec la section féminine pour des problèmes d'infrastructures. L'entraîneur de Paris à également évoqué de la suite et notamment de la prochaine échéance, la Ligue des Champions ce samedi contre Barcelone.


« Je ne vais pas dire que c’est le plus facile, ça serait prétentieux, mais c’était accessible pour notre équipe d’aller en finale de la Coupe de France. Maintenant, on va essayer de créer la surprise contre Lyon. Bravo les filles, elles ont très bien réagi, elles le méritent par rapport à l’investissement de toute la saison »

Vous allez pouvoir vous concentrer pleinement sur ce qui arrive et notamment la grosse échéance du week-end prochain ?

« Bien sûr, il y a une possibilité d’aller plus loin, en Ligue des Champions et ça fait rêver tout le monde. J'ai eu la chance de connaître des bons moments dans cette compétition. J'aimerais bien emmener mes filles jouer une finale, pour certaines, d’autres la connaissent, mais ça serait super chouette »

Comment vous expliquez que vous meniez 3-0 à la mi-temps et qu’après vous avez du mal à concrétiser vos actions ? 

« Ce qui nous est arrivé il y a 15 jours, moi ça me suffisait (match nul 3-3 contre Guingamp). C’était l’attente, tranquille, qu’elles se découvrent un petit peu, on a marqué le quatrième but après c’est bien qu’elles aient marqué, je suis content. Avant de parler de notre victoire, j’aimerais bien leur rendre un petit hommage, surtout à Hervé [Didier] parce que travailler 9 ans dans un club et pas lui donner forcément les moyens, alors qu’on est un club professionnel, c’est quelque chose que j’ai du mal à saisir »

Et vous avez Veronica Boquete blessée et Paredes aussi qui étaient absentes aujourd'hui.

« Vero Boquete est blessée, Paredes aussi, Cruz suspendue pour 4 matchs…Boquete a une élongation, ça à l’air d’aller mais je ne sais pas si elle va jouer le match aller. Paredes, oui, elle sera à Barcelone…elle a eu une petite déchirure au match de Bayern mais elle sera avec l’équipe, vu que Laura George est suspendue »

Pour parler de ce match contre Saint-Etienne, vous êtes tout de même satisfait ?
« 1-0 j’aurais été content, là 4-1 je suis plus que content. Je suis même content que Saint-Etienne ait marqué un but à la fin du match, elles ont mérité, elles ont fait un bon match, c’est une équipe que je respecte beaucoup et surtout leur entraîneur je le respecte beaucoup. Je lui rends hommage aussi parce que je trouve que c’est dommage qu’on ne donne pas les moyens à certaines personnes qui se sont investies depuis des années dans des clubs professionnels... En plus ils ont l’argent pour le faire, et lui ont enlevé les installations d’entraînements et les moyens de faire progresser son groupe et avec peu de moyens il a fait de Saint-Etienne une bonne équipe de division une, avec des succès en Coupe de France, je lui tire mon chapeau et j’espère qu’il reviendra assez rapidement dans le football féminin parce qu’on a besoin de personne comme lui »

Les joueuses parlaient du match de Guingamp c’était important effectivement de gagner puis d’effacer cette contre-performance ?

«  Vous savez la contre-performance est surtout de ne pas pouvoir récupérer nos points (perdu sur tapis vert à cause du litige de la feuille de match contre Albi). Après sans nos points, ça aurait été compliqué aussi, sachant qu’on va jouer Lyon, ça va pas être facile sur le championnat. Sur la Coupe, je pense qu’on peut les mettre en difficulté…à choisir je préfère les battre en coupe [qu'en championnat]»

Cette finale de Coupe justement …
« C’est bien, c’est en Bretagne, je suis chez moi, ça me plait, ça va être un moment sympa, j’ai pas mal de joueuses qui le méritent, elles ont bossé. Les jeunes joueuses qui grâce à leur travail, ont trouvé la sélection. Aujourd’hui c’est pareil, il y a des joueuses qui vont peut-être signer avec nous... »

Après le match contre Juvisy, tu disais que la Coupe de France est le moyen le plus rapide pour avancer.
« Oui, oui, moi j’ai connu ça mes deux premières années en football féminin avec Montpellier, c'étaient mes deux premiers succès et les titres étaient la Coupe de France. Sur un match on peut chercher ce titre, bon, on peut peut-être faire un nul, gagner aux penaltys, il y a plein de trucs et je pense qu’aujourd’hui Lyon nous craint, on s’est persuadé parce qu’il était battu ici et forcément dans la tête ça peut les mettre dans une position délicate, et on va jouer notre carte à fond » 

C’est vrai que vous êtes très grand sur tous les tableaux mais au championnat vous espérez toujours acquérir la seconde place ?
« Non non non…le championnat c’est raté ! Il faut gagner la Ligue des champions c’est tout ! Et on peut ! Pourquoi pas ? Il faut passer Barcelone qui est une bonne équipe, elles jouent très bien.»

Dounyazed MESLI