Tout juste avant la demi-finale de Ligue des Champions Barça/PSG, Marie-Laure Delie à répondu à quelques questions. Après avoir vécu la finale en 2015, les Parisiennes voudront remettre ça cette année. Mais elles devront avant ça vaincre le club espagnol, tombeur des masculins le 8 mars dernier. Les féminines auront à coeur de laver cet affront face aux Barcelonaises. Premier round dès ce samedi au Mini Estadi à Barcelone.

 

Coeurs de Foot - Y'a beaucoup de monde, beaucoup de caméra, y'a un gros match qui se joue là ?
Marie-Laure Delie - (rires) Beaucoup de monde, c'est bien une des premières fois, à part en compétition avec l'équipe de France qu'on a autant de caméras donc c'est vrai qu'il se passe quelque chose de particulier.

Coeurs de Foot - Il est important ce match tout de même contre le Barça ce samedi ?
M.L. - Très important, forcément parce que c'est le match ultime avant d'espérer aller en finale de Ligue des Champions. C'est un match très particulier et très excitant.

Coeurs de Foot - Barcelone sur le papier ça représente quoi pour le Football féminin ?
M.L. - Barcelone c'est une équipe qui monte. D'année en année je pense qu'elles se renforcent, elles ont beaucoup de qualités donc c'est un match qui va être très important et pour nous et pour elles, parce qu'on va passer un palier dans cette Ligue des Champions et je pense que ça va être une très belle opposition.

Coeurs de Foot - Déjà l'année dernière ça avait été très compliqué de se qualifier contre ce club (0-0 et 1-0)?
M.L. - Oui très compliqué, d'un but je crois [on a gagné notre place en demi contre Lyon] à la maison. C'est une équipe qui s'est renforcée entre temps donc forcément ça va être deux matchs très difficiles.

Coeurs de Foot - Est-ce qu'il y a ce sentiment de revanche pour le club, pour la section féminine ?
M.L. - Forcément ce qui s'est passé avec les garçons, c'est pas anodin, on a à coeur nous de redorer les couleurs du club. Pour les garçons, je pense que ça a été vraiment une humiliation donc je pense que maintenant c'est à nous de jouer et de ne surtout pas réitérer ce scénario.
C'est logique quand même. Comme par hasard on tombe contre le Barça à quelques semaines après le match des garçons donc c'est logique qu'on ait ce rôle là.

Coeurs de Foot - C'est important aussi de se qualifier en finale, pour espérer la gagner et décrocher le ticket pour la saison prochaine, parce que ça va être compliqué en championnat ?
M.L. - Oui voilà maintenant c'est clair qu'on a plus trop le choix, pour se qualifier l'année prochaine, il faut la gagner cette année donc c'est un objectif qui est clairement affiché et nous on va tout faire pour y arriver.

Coeurs de Foot - Revivre une finale c'est un désir de tout le groupe ?
M.L. - Bah oui forcément. On a perdu 2-1 contre Francfort y'a deux ans et on a qu'une seule envie ramener le trophée à Paris.

 

"faudra bien négocier ce match aller"

 

Coeurs de Foot - Le fait de jouer le match retour au Parc des Princes, c'est rassurant ?
M.L. - Oui c'est toujours rassurant de jouer le match retour chez nous. Maintenant faudra bien négocier ce match aller parce qu'on a toujours été en difficulté à l'aller et j'espère qu'on pourra dès ce match se mettre à l'abris. Il faut dès le match aller, essayer de concrétiser nos occasions et surtout pas prendre de buts.

Coeurs de Foot - Le Football féminin français se porte bien ?
M.L. - Paris et Lyon attirent des stars, donc ça montre aussi que les clubs français progressent.

Dounyazed MESLI