A la suite de cette demi-finale de Coupe de France, Laura Georges a également donné son ressenti en zone mixte. Une victoire importante pour les Parisiennes après avoir été tenues en échec par Guingamp en D1. Un match qui a du mal à être digéré par l'équipe parisienne, qui accuse également le coup avec les quatre points perdus au sujet de la feuille de match à Albi.

 

Coeurs de Foot - Contente d'avoir remporté votre place en finale de Coupe de France, qui est un des objectifs du club cette saison ?
Laura Georges - Oui contente forcément contente, c'est vrai qu'on avait à coeur de gagner ce match là. En plus on était restées sur un 3-3 contre Guingamp, où on menait 3-0 avant de se faire revenir au score, donc c'était pas évident. Là on avait envie de montrer un meilleur visage, de tenir le match jusqu'au bout.

Coeurs de Foot - Est-ce que c'est facile de rester concentrée en sachant que dans une semaine y'a un autre match très important en Ligue des Champions ?
L.G. - C'est pas compliqué d'être concentrée, non. On a un objectif [à chaque match], aujourd'hui c'était de se qualifier pour la finale, maintenant on passe à la suite. Mais on peut pas penser à d'autres matchs, alors que celui-ci était très important aussi.

Coeurs de Foot - Maintenant vous pensez à Barcelone ?
L.G. - Là maintenant on va se projeter sur Barcelone, après un jour de repos, pour se ressourcer un peu et avoir la tête à Barcelone.

Coeurs de Foot - C'est compliqué comme saison quand même avec des résultats aussi différent, le succès face à l'OL, et en Ligue des Champions, le nul contre Guingamp ?
L.G. - C'est vrai que j'en parle souvent avec mes coéquipières et je dis que c'est un peu l'ascenseur émotionnel. On vit un peu de tout cette saison. On vit des choses extraordinaires, on vit des déceptions, ce sont les aléas du foot. On apprend, on apprend tout le temps, comme avec l'histoire des points perdus. C'est compliqué mais la seule chose qu'on peut maîtriser c'est le terrain alors à nous de faire ce qu'il faut, parce qu'on a encore la chance d'être dans des compétitions majeurs. La Ligue des Champions maintenant on va tout faire pour aller jusqu'au bout.

Coeurs de Foot - Barcelone vous les avez affronté la saison dernière, ça s'était joué sur un but, vous vous attendez encore à une confrontation difficile cette année ?
L.G. - Oui ça va pas être évident. En plus elles se sont bien renforcées, c'est une équipe qui a bien progressé, qui a des atouts supplémentaires. Mais on s'est aussi améliorées, on a aussi nos points forts, donc ça va être une belle opposition.

Coeurs de Foot - Est-ce qu'il y aura aussi un côté émotionnel, avec la désillusion des garçons ?
L.G. - Y'aura forcément un clin d'oeil ça c'est sur, maintenant faut pas se tromper d'objectif. On est là pour remporter ce match là pour nous, avant tout pour l'équipe féminine, parce qu'on sait qu'aller en finale c'est primordiale.

Dounyazed MESLI