Tout juste après la qualification, nous avons échangé avec Eve Perisset pour avoir son ressenti après ce succès où elle a été particulièrement démonstrative et avant d'affronter son ancien club, Lyon.

 

Ton sentiment après cette qualification en finale ?

Bah déjà ce qu'on retient c'est qu'on est qualifiées pour la finale. C'était très important [de se qualifier] parce qu'on avait à cœur d'y aller. Après voilà on a marqué [quatre buts], mais on a pris un petit but en toute fin de match. On va retenir la victoire et la qualification pour la finale.
 
Marquer rapidement c'était l'objectif ?
Ah oui oui oui en plus il fallait qu'on se rattrape par rapport au résultat contre Guingamp. C'était important de faire une bonne prestation pour se rassurer et c'est ce qu'on a fait.
 
L'objectif c'est de remporter le premier trophée ? Une finale contre Lyon ça fait envie ?
Ah bah c'est sûr qui n'a pas envie de jouer une finale. Quand on est une joueuse on veut jouer ce genre de match. Ce qui est bien c'est qu'on s'est données les moyens pour aller jusqu'en finale. Maintenant il va falloir la gagner. Mais avant ça il y a la Ligue des Champions et des matchs de championnat donc voilà faut pas qu'on se relâche.
Est-ce que justement vous avez pensé à la Ligue des Champions cet après-midi ?
Non non on était concentrées sur notre match de Coupe contre Saint-Étienne. Maintenant on va pouvoir bien récupérer et dès demain se remettre à fond dans le travail pour penser à Barcelone samedi prochain.
Qu'est-ce que ça t'évoques Barcelone ?
Ben c'est un peu comment dire l'une des meilleures équipes au monde donc ça va être un très gros match et une belle affiche Barcelone - Paris/Paris - Barcelone.
Tu avais regarder le match des garçons ?
Oui j'avais regardé bien sûr (rires) on suit on suit.
Est-ce qu'il y a justement cette envie «de venger» entre guillemets les garçons ?
Bah déjà on va essayer de réussir à gagner après si on peut venger les garçons ça serait bien, mais c'est pas notre premier objectif. Le premier objectif c'est de faire de bons matchs pour avoir une qualification pour la finale.
Pour parler un peu de toi dans ce match tu as été décisive lors de chaque action avant de sortir à la 60e. Qu'est-ce que ça te fait d'avoir un rôle aussi important au sein d'un club ?
Je fais de mon mieux, il faut [ être décisive]. C'est ce que demande le coach d'être plus offensive et d'être dans la surface et aujourd'hui j'ai pu donner un ballon à Natasa et sur mes deux coups de pied arrêtés, même s'ils sont pas...le corner n'est pas très bien frappé, il y a Ami[minata Diallo] qui est là pour relayer et ça permet de marquer, donc c'est bien. Faut qu'on continue et ça va nous permettre, pourquoi pas de gagner...
C'est quand même une montée en puissance pour toi surtout après avoir été sélectionné en équipe de France en début de saison ?
Oui oui c'est sûr que c'est une belle saison pour moi. Après il reste encore des gros matchs, à moi de prouver que le coach a eu raison de me faire confiance et de continuer à travailler, à progresser pour atteindre une autre performance.
Et en tant que Lyonnaise tu vas affronter ton ancien club peut-être en finale deux fois, si jamais vous vous qualifiez contre Barcelone ?
Oui contre Lyon ça va être un bon match je vais être contente de les retrouver. Après sur le terrain, il y aura plus de copines, ça sera Paris/Lyon. Donc j'ai hâte. Maintenant voilà on va travailler pour faire un résultat contre Lyon.
Si vous ne gagnez pas de trophée cette saison ce serait un échec pour toi ?
Ben oui parce que là déjà on est qualifiées pour la finale de Coupe de France, donc on est à un match d'avoir un trophée. Pour moi ce serait dommage de s'arrêter en si bon chemin, donc on sait jamais, mais on va tout faire pour ramener un trophée.
La Coupe ou la Ligue ?
Si on peut les deux ça serait bien, après à choisir on prend la Ligue des Champions. Mais la Coupe de France ça reste tout de même un trophée et comme vous dites ça fait depuis 2010 que le PSG n'a pas eu de titre, donc c'est important d'en avoir un cette saison.
Voila (rires) il est temps de changer et remettre un peu de trophées [dans la salle du club].
Dounyazed MESLI